Des impacts sur l’habitation et ses occupants

      Commentaires fermés sur Des impacts sur l’habitation et ses occupants

Que faire pour éviter l’humidité dans la maison ?

Une humidité trop abondante déclenche des infections respiratoires, dégrade les revêtements muraux et favorise la prolifération des bactéries.

Tout savoir sur l’humidité dans la maison

L’air ambiant est toujours chargé en humidité. Sa présence est nécessaire dans toutes les habitations saines. Dans la pratique, il faut en moyenne entre 30 et 40 % d’humidité dans l’air. Si l’humidité se situe en-dessous ou au-dessus de ces taux, l’air peut s’avérer être nocif. Ainsi, les normes dans les nouvelles habitations sont très strictes pour garantir une bonne ventilation de l’air. En fonction des activités de votre habitation(ménages, douches, vaisselle, bains…), le taux d’humidité peut grimper jusqu’à 80 %. Il existe quelques conseils et astuces pour arriver à bout de l’humidité en surplus de votre habitation. Cependant, la meilleure attitude à adopter serait de vous rapprocher d’un spécialiste traitement humidité.

Les méthodes proposées par le spécialiste traitement humidité pour éradiquer l’humidité

En général, une bonne ventilation pourra venir à bout de tout surplus d’humidité. Quelques gestes permettent d’optimiser la ventilation dans votre habitation :

  • vérifier et réparer les joints des pièces humides en les entretenant de manière régulière,
  • ne pas boucher les bouches d’aération,
  • ne pas calfeutrer les portes de communication. Il faut au moins 2 cm de jour pour assureur la circulation de l’air,
  • ne pas éteindre les VMC électriques (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Aussi, vous devez éviter de trop isoler votre logement car cela empêche l’air de circuler et de se renouveler. Comme l’air ne peut pas s’échapper, l’eau s’accumule. Par ailleurs, vous devez aérer votre habitation chaque jour au minimum 5 minutes. Vous devez prendre soin d’éteindre vos radiateurs.

Egalement, penser à vérifier la barrière d’étanchéité de votre habitation. En effet, tout ce qui enveloppe votre habitation ou qui entre en contact avec l’humidité doit être régulièrement entretenu. Vous devez contrôler les toitures, les murs, les fissures et les joints de maçonnerie. Les intempéries comme le gel, le vent, le soleil ou les pluies diluviennes peuvent endommager ces surfaces.

Vous devez aussi contrôler les remontées capillaires. Ce phénomène vient des eaux mal évacuées qui remontent du sol vers le bas des murs. Ces remontées capillaires concernent principalement les rez-de-chaussée. Elles sont le résultat d’un détournement du réseau d’eau, d’un terrain trop pentu ou autres.